Anne-Cynthia Behadir

Partition spatiale

Danser l'espace - composer l'action - nous le faisons tous les jours dans l'habiter. Comme la danse, la musique ou la notation contemporaine qui révèle le mouvement spatial sur une page blanche, il y a aussi dans l'architecture, et donc dans notre manière d'habiter, du mouvement mesuré. Le projet questionne une nouvelle manière de danser un espace : l'espace intermédiaire, le passage, où tout commence sur une sortie de douche. A la première note enclenchée, la lecture s'effectue : sur cette portée de mobilier, de la douche au divan en passant par le « tapis-béton » en forme de caillebotis, puis le lavabo qui communique avec la plante, la lecture se fait progressive.

Ces « objets-mobiliers » constituent un espace transitoire. Une partition d'usage, un parcours progressif, où les fonctions s'échangent, circulent et communiquent dans une composition elle-même induite dans une trame. Le principe de l'ossature porteuse comme une technique favorisant la flexibilité dans l'espace intérieur et la « fluidité » des relations entre les espaces induisent un rôle de mobilier structurant. Se basant sur des concepts tels que le plan ouvert, les cadres, les hauteurs, les parcours d'usages (horizontales et verticales) qu'on peut instaurer dans un espace total, le projet repense la structure habitable.

crédit photographique: Sandrine Binoux ©

Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(2) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(3) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(4) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(5) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(6) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(7) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(8) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(9) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(10) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(11) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(12) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(13) Anne-Cynthia-Behadir_Partition-Spatiale_(14)